Tpe-Simpson

Les Simpson sont-ils une représentation satirique de la société américaine ?

Dimanche 1er février 2009 à 13:24

http://tpe-simpson.cowblog.fr/images/simpsonsoriginal.png
Les Simpson est une série américaine diffusée sur la Fox racontant l'histoire d'une famille de classe moyenne composée du père Homer, de la mère Marge et de 3 enfants Bart, Lisa, Maggie habitant à Springfield. C'est en 1989 que les simpsons font leur apparition sur le petit écran sous forme de courts dessins animés (appelés "shorts" ou également "Bumpers") mais ils existaient déjà depuis près de 3ans dans la tête de leur auteur. En effet, en 1986, au vu du succès du comic "Life in Hell", James L. Brooks demande à Matt Groening d'adapter les personnages de cette série pour une série d'animation. Cependant, Matt Groening dit avoir craint à l'époque que son travail sur "Life in Hell" soit entaché dans le cas où la série ne marcherait pas. En quelques minutes, Matt Groening invente donc la famille Simpson à laquelle il donne les noms des membres de sa propre famille, substituant remplaçant son nom à celui de «Bart ».

Aujourd'hui, la série en est à sa 21ème saison, soit au total plus de 450 épisodes diffusés partout dans le monde.
  Un épisode demande environ 6 mois de travail et la réalisation de 24.000 dessins avec plus de 150 personnes
En 2007, les simpsons ont été récompensés de nombreuses fois. Il ont reçu  l'Annie Award de la meilleure musique pour une série animée et du meilleur scénario pour une série animée, le British Comedy Awards pour la meilleure comédie de show télévisé international, l' Emmy Award du meilleur programme animé et de la meilleure composition musicale pour une série, le People's Choice Award de la meilleure série d'animation, l'EMA Award de la comédie télévisée

Au cours de notre étude, nous allons voir comment, à travers sa série,Matt Groening délivre une représentation satirique de la société américaine. Nous allons tout d'abbord voir que cette série comique est une représentation de la société américaine à travers sa ville et sa population mais aussi qu'elle en fait la satire avec des membres typiques et atypiques.

Dimanche 1er février 2009 à 13:31

I. Une représentation de la société américaine

1) La ville

A) Springfield à travers les USA

B) Histoire
C) Les éléments qui la composent


2) La population


A) Ville Cosmopolite, le Meltin'Pot
B) Problèmes sociaux




II. Une satire de la famille américaine


1) Un couple parental typique

A) Père au travail
B) Mère au foyer


2) Des enfants différents

A)Bart le mauvais élève
B)Lisa la fille modèle
C) Maggie la petite dernière

Dimanche 1er février 2009 à 13:33

I. Une représentation de la société américaine

Dimanche 1er février 2009 à 13:35


1) La villehttp://www.p2pnet.net/images/spring.jpg

 

 

La ville de Springfield n'est pas une invention de Matt Groening, créateur de la série. Il en existe aux Etats-Unis une trentaine portant le même nom. On trouve notamment à l'intérieur de ces mêmes villes plus de 160 familles du nom de "Simpson". Matt Groening a donc voulu représenter une ville banale américaine. Springfield se rapproche plus de la petite ville provinciale que de la grande mégalopole.

   

    A) Springfield à travers les USA


  Dans les Simpson, on apprend que Springfield existe depuis longtemps mais sous le nom de Sprynge-Field. Le fondateur de la ville de Springfield serait donc Jebediah Springfield, un héro fictif notamment reconnu pour avoir tué un ours de ses propres mains (comme le montre la statut à son honneur en plein centre de la ville). On apprend dans un épisode qu'en fait, Jebediah Springfield était un pirate très meurtrier. Shelbyville, la ville voisine, a été fondée par Shelbyville Manhattan qui avait pour conviction que les gens pouvaient se marier avec leurs cousins. Pour l'unique raison d'une dispute entre les créateurs des deux villes, celles-ci sont très rivales et les habitants prennent cette rivalité très a coeur puisqu'ils ne s'aiment pas, ne veulent pas se parler, ni se rencontrer. Ces rivalités entre villes peuvent être comparées aux rivalités entre gangs aux Etats-Unis ou encore entre équipes sportives très proches.

 

    B) Histoire


  Springfield est assez difficile a localiser étant donné qu'elle est bordée par 5 états, par la mer, et le lac et aucune ville aux Etats-Unis ne se rapproche de cette description. Aussi les 4 états qui bordent Springfield (l'Ohio, le Maine, le Nevada et le Kentucky) sont à des endroits très différents aux Etats-Unis et aucun état, aucune ville ne peut être bordé par les 4 à la fois. Le générique du film annonce que le film a été tourné a "Springfield, ". Le nom de l'état n'est pas indiqué. Cependant, des indices mènent souvent à des pistes sur la localité de la ville mais tous ces indices sont contradictoires. Matt Groening, bien qu'il ait voulu représenter une ville américaine, n'a pas voulu en représenter une spécialement, mais toute la société.


    C) Les éléments qui la composent

 

  Comme la plupart des petites villes provinciales Springfield possède une école élémentaire, une église, un bar etc. http://adn.blam.be/springfield/img/springfield_anim2.jpgmais ne possède pas de CBD (Central Business District), quartier de gratte-ciels. Aux Etats-Unis, selon la taille de l'entité on distingue plusieurs types de villes; Springfield pourrait être considérée comme une town, soit une ville américaine moyenne. Le plan de la ville est constitué comme celui de la majorité des villes américaines : en suivant un plan en damier (voir image ci-contre).
  Springfield, bien que n'étant qu'une petite ville, souffre quelque peu de la croissance urbaine, nottament a propos de la disparition des espaces ruraux ou naturels ainsi que de la pollution : deux causes pour lesquelles Lisa, la fille des Simspson, lutte avec acharnement dans plusieurs épisodes, nottament dans le film où elle lutte contre la pollution du lac ou encore dans un épisode où elle lutte contre la déforestation de Springfield pour installer un centre commercial.                    

  Bien qu'étant un pays laïque, la religion est très présente aux Etats-Unis et pratiquement toutes les villes possèdent leur église. La religion est un des thèmes principaux de la série qui n'est, elle-même, pas anti-religion mais qui la critique souvent. La religion apparaît dans pas moins de 18 épisodes (de 1991 a 2008). La critique de la religion se traduit souvent à travers les somnolences ou la lassitude évidente de quelques personnages lorsqu'ils sont à l'église ou encore par l'abandon de la religion par le révérend lui même dans un épisode.
  L'école primaire est un lieu que l'on retrouve souvent dans les Simpson. On la retrouve même toujours car dans le générique on voit Bart inscrivant une punition au tableau. L'école, contrairement à la religion est copieusement critiquée. Le manque de financement des écoles y est critiqué notamment lorsque les jeux sont supprimés, et qu'à la cantine, les élèves sont contraints de manger de la viande d'animaux... de cirque. La réussite scolaire est aussi critiquée car, mis à part ceux de Lisa, les résultats sont en moyenne plutôt médiocres. La crédibilité de l'éducation est totalement remise en question lorsque, dans un épisode, une salle est rasée pour laisser place à un petit centre commercial. 

  Le bar de Moe (Moe's Tavern) est un endroit souvent fréquenté par Homer et ses amis. Beaucoup de towns possèdent leur bar où la population (souvent masculine) se retrouve pour regarder ensemble les compétitions sportives, jouer aux fléchettes ou tout simplement pour boire (voir dans Problèmes sociaux).
   Les maisons de retraites sont souvent localisées en province afin de garantir le calme et la tranquillité aux personnes âgées. C'est le cas de Sunnyvale en Californie, de Nellysford en Virginie ou encore de... la maison de retraite de Springfield. On ne sait pas beaucoup de chose de la maison de retraite car les pensionnaires ont l'air d'être plutôt bien traités et la maison n'apparaît que dans peu d'épisodes.
  L'un des lieux typiques de la ville américaine, qu'elle soit petite, moyenne ou grande est le mini-market. On en trouve partout aux Etats-Unis. A Hoboken (New Jersey) on trouve environ 5 mini-markets alors que ce n'est qu'une petite ville. Dans les Simpson, le Kwik-E-Market d'Apu Nahasapeemapetilon (voir Personnages ou Melting Pot) est situé en bordure de route et les produits qu'il vend son extrêmement chers. Matt Groening critique à travers cela l'inflation et le peu de pouvoir d'achat.
  Aux Etats-Unis, le système de la police est différent que celui en France. En effet toutes les villes possèdent leur police. A Springfield, la police est montrée sous un angle assez péjoratif, plutôt limitée. Souvent, elle est présentée comme faible et inutile. La police possède son poste en plein centre ville.
 
On trouve a Springfield une centrale nucléaire qui pollue extrêmement la ville et paye mal ses employés. Notamment, dans le tout premier épisode de la série, le patron Montgomery Burns refuse de donner à ses employés une prime de Noël.
 
Springfield possède aussi d'autres endroits comme un manoir, une ferme, un hôpital ou encore un palais de justice mais ces lieux n'apparaissent que très peu dans la série.
  On peut noter aussi qu'on ne trouve pas de marques réelles a Springfield alors qu'a Shelbyville on peut trouver un McDonald's (Krusty Buger à Springfield) ou encore un hôtel Best Western.

http://www.watchingsimpsons.com/wp-content/uploads/springfield.jpg

Dimanche 1er février 2009 à 13:36


2) La population

    A) Ville Cosmopolite, le Meltin'Pot


Dans la série animée, la plupart des origines ethniques sont représentées :

*  La communauté afro-américaine y est sensiblement présentent ; comme aux états-unis où d'après un sondage de recensement US en 2000, les africains américains représentaient 12.4 % de la population totale ; les personnages sont noirs et ont un accent prononcé.

 


Carl Carlson, ami proche et collègue d’Homer à la centrale nucléaire de Springfield. Stéréotype de l'afro-amér
icain flegmatique et fumeur de marijuana pendant sa jeunesse, mais cependant détenteur d'une maitrise de physique nucléaire. Il aime passer son temps avec son meilleur ami Lenny Leonard et Homer à la taverne de Moe.
La famille Hibbert, dont le père est le médecin de famille des Simpson.  Julius Hibbert est l’un des personnages récurrents les plus réguliers de la série. On peut souligner que c’est l’un des personnages les plus équilibrés, intelligent;  d'où son statut de médecin, et son appartenance à la Mensa de Springfield (épisode  22 saison 10 " Les gros Q.I. " ) où sont acceptés seulement les personnes ayant un fort quotient intellectuel; malgré le fait qu’il rigole souvent à des moments peu propices à l’amusement comme l'annonce de décès.
Le joueur de Jazz  ‘’ Gencives sanglantes ‘’. C’est un célèbre saxophoniste fictif, et il a été un modèle pour Lisa Simpson qu’il avait rencontré sur un pont de Springfield alors qu’elle déprimait, elle-même joueuse de saxophone, et fana de Jazz. Il est à noté que Gencives Sanglantes est le frère caché du docteur Hibbert et est décédé.

* La communauté asiatique, représentant 4.4% de la population américaine d'après un recensement US en 2000. La famille Nahasapeemapetilon :
Apu, le père de famille est le propriétaire du Kwik-E-Mart de Springfield, une chaine fictive d’épiceries  et emploie son frère Sanjay avec lui. Apu est marié avec Manjula avec qui il a eu des octuplés. Apu peut être défini comme la caricature type de l’indo-américain : son accent est largement accentué, il est dévoué au Dieu Indou Ganesha et montre l’image du parfait travailleur immigré infatigable. En effet il ne s'absente jamais de son poste plus de 5 minutes, et a déjà travaillé plus de 96 heures d'affilée. ( Wikipédia )

* Les hispaniques, 14 % de la population americaine.
Le docteur Nick Riviera est un personnage satirique, en effet il représentent le stéréotype du médecin louche et immoral pratiquant une opération pour seulement de l'argent.
¤ L'abeille, un présentateur TV originaire du Méxique, peu présent dans la série.

* Les blancs américains, souvent originaires d'Europe, et majoritaires dans la population américaine, un peu plus de 74 % en 2000, toujours d'après un recensement US.
La famille Van Houten, dont le fils est le meilleur ami de Bart Simpson. Le père et la mère, Kirk et Luaan Van Houten, ont tous deux un accent Bruxellois prononcé, et finissent souvent leur phrases par " une fois ".
 Willie, l’homme à tout faire de l’école élémentaire. C’est le stéréotype de l’écossais au caractère gronchont,
et mal-élevé. En effet, il a pour habitude de jurer assez souvent à chaque fois qu'il est montré.
Gros Tony, ainsi que ses accolytes. Ils représentent la mafia de Springfield et sont originaires d'Italie ils sont caractérisés par leur teint fatigué, des cernes sous les yeux, ainsi qu'un accent reconaissables. Gros Tony peut-etre rapproché à une caricature du Parrain, ainsi qu'a Tony Montana dans le film Scarface.

http://tpe-simpson.cowblog.fr/images/TheSimpsonsFatTony.png
http://tpe-simpson.cowblog.fr/images/letexan.jpg










En conclusion, on s'apperçoit que la ville de Spingfield est représentative de la société américaine par sa population, on y retrouve la plupart des origines ethniques présentent aux USA.



    
B) Problèmes Sociaux


Un problème social est une difficulté que rencontre une société quelconque. On peut citer la pollution, l'alcoolisme, les mafias, tous traités dans les Simpson.

Pour commencer, nous pouvons évoquer la centrale nucléaire de Springfield, endroit où peu de gens qualifiés semblent travailler. En effet, Homer Simpson y occupe un des postes les plus importants, celui  de l’observation de l’activité du réacteur, mais passe son temps à flâner. Dans l’épisode Sous le signe du Poisson, Bart pêche un poisson provenant du lac où la centrale évacue l’eau utilisée. Ce poisson n’est pas commun car il possède trois yeux. La presse étant tout de suite alertée, les contrôles tardent peu et les inspecteurs trouvent très vite des anomalies :

-Une fissure colmatée à l’aide de chewing-gum
-Une barre de plutonium servant de presse papier
-Des multitudes de fuites de déchets


C’est au total 352 infractions que les inspecteurs trouvent, mais ces derniers ferment les yeux sur la tentative de corruption du directeur Burns, qui rempli les poches de l’inspecteur de billets de banques.
Cet épisode n’est pas sans rappeler des catastrophes nucléaires survenues aux Etats-Unis, comme la foi où de l’eau contaminé se déversa dans le Mississipi en Novembre 1971. ( Wikipédia, Accidents liés à l'industrie nucléaire civile )

L’évocation de la mafia rappelle que les Etats-Unis sont un des berceaux du crime organisé. Un épisode, Homer le baron de la bière, traite de la prohibition. La ville ayant  voté une loi interdisant l’alcool après qu’une fête ai dégénérée,  des personnes se lancent la contrebande d’alcool, ceci n’est  pas sans rappeler que l’Amérique connut une période de prohibition de 1920 à 1933, ce qui permit un véritable essor. Les pratiques de la Mafia de Springfield rappellent celles de la vie réelle : extorsion, racket et corruption du maire Joe Quimby, non retissant à l’égard de pots-de-vin.

L’alcoolisme est aussi est problème social traité dans les Simpson. Rappelons que d’après le Ministère de la santé, 7.4% des américains répondent aux critères de l’alcoolisme.  Par exemple dans l’épisode Sobre Barney, Barney Gumble connut pour son goût de boire, oublie son anniversaire. Cela est non sans être réprimandé par ses amis, et Barney assiste aux réunions des alcooliques anonymes, pas moins d’une dizaine dans toute la ville,  et fini par tirer un trait sur l’alcool. A la fin de l’épisode le voilà totalement sevré, mais on peut voir Moe, le gérant du bar que fréquentait Barney,  déclarer « Personne n’échappe à Moe », autrement dit personne n’échappe à l’alcool.


En conclusion, les problèmes sociaux traités dans les Simpson sont les mêmes que l’ont peut trouver dans la réalité, mais sont traités avec humour.

<< Page précédente | 1 | 2 | Page suivante >>

Créer un podcast